novembre 27, 2020
Moto qui roule

Scooter et moto : quelle pression idéale pour les pneus ?

La sécurité c’est primordial. Connaître le code de la route et savoir conduire une moto ou un scooter, ça ne suffit pas. Il faut aussi connaître son véhicule, savoir le bichonner et faire attention à ce que tout soit aux normes avant de partir sur la route. Il est important de faire une inspection de votre moto ou de votre scooter plusieurs fois par an. Si vous ressentez que quelque chose ne va pas, vérifiez tout de suite. La pression des pneus fait parti des éléments à vérifier avant de conduire. Nous allons vous guide tout au long de la vérification et de la modification de la pression de vos pneus.

Pourquoi la vérification de la pression des pneus est-elle une étape importante avant de prendre la route ?

On y pense peu, mais la pression des pneus peut avoir un impact important sur notre véhicule et notre sécurité, en particulier sur des deux roues. Vous imaginez bien qu’une moto ou un scooter avec des pneus dégonflés perd énormément d’équilibre. Un deux roues sans équilibre, c’est pas pratique. Outre l’équilibre, le gonflage des pneus va aider votre véhicule à adhérer à la route. Cette adhérence va améliorer votre confort de conduite et les performances de votre moto ou de votre scooter. Vous allez pouvoir rouler plus vite sans prendre de risque.

Un véhicule avec une mauvaise adhésion à la route peut vous mettre en danger en cas de mauvais temps ou de freinage brusque. Si vous roulez en temps de pluie, que la pression de vos pneus est mauvaise, pendant un virage, ou même sur une ligne droite, vous risquez de glisser ou de faire de l’aquaplaning. Une voiture s’arrête précipitamment devant vous, vous devez freiner d’un coup sec. Si vos pneus sont mal entretenus, votre véhicule va glisser sur la route et vous allez chuter.

Comment vérifier que la pression de vos pneus est idéale ?

Deux solutions s’offrent à vous pour vérifier la pression de vos pneus. L’une d’elle est gratuite, l’autre est un peu plus pratique. À vous de choisir entre les deux. La première solution est donc la solution gratuite. Vous pouvez vous rendre dans une station-service et utiliser un contrôleur à pression. Dans toutes les stations-services vous trouverez un contrôleur à pression. Faites tout de même attention, certaines stations font payer ce service. Si c’est le cas, remontez sur votre moto et foncez, en faisant attention aux limites de vitesse bien sûr, à la prochaine station.

La station service est loin de chez vous ? Vous en avez marre de vous déplacer à chaque fois que vous avez envie de vérifier si vos pneus sont bien gonflés ou non ? Acheter votre contrôleur à pression personnel.  Si vous possédez une moto ou un scooter, nous vous conseillons d’investir dans un contrôleur à pression. La pression des pneus d’un deux-roues doit être vérifiée très souvent pour vous assurer un bon équilibre.

À quoi sert un contrôleur à pression et comment l’utiliser ?

Un contrôleur à pression permet de vérifier le gonflage des pneumatiques de toutes sortes de véhicules. Il contrôle la pression et la règle pour vous assurer une pression idéale en toute circonstance. L’utilisation d’un contrôleur à pression est à la portée de tous. Il suffit de relier le tuyau en caoutchouc à la valve de votre pneu. La pression de l’air déjà présente dans le pneu s’affichera sur l’écran du contrôleur. Cette pression est calculée en bars et se situe, la plupart du temps, entre 1 et 3 bars. Pour modifier la pression s’affichant sur l’écran, il faut appuyer sur « + » pour l’augmenter et sur « – » pour la diminuer. Lorsque vous checkez la pression de vos pneus, faites le systématiquement pour le pneu avant et le pneu arrière. Il est important que la pression des deux pneus soit bonne.

Quand faut-il modifier le gonflage des pneus ?

On vous rassure, il ne faut pas vérifier la pression de vos pneus tous les matins. Il faut juste y penser de temps en temps. Dans certaines situations, il est tout de même fortement conseillé, pour ne pas dire obligatoire, de modifier la pression de vos pneus. Ces conditions sont multiples. Si vous souhaitez charger les tops cases de votre moto pour partir en vacances ou parce que vous avez du bordel à emmener d’un point A à un point B, le poids va peser sur vos pneumatiques. Le risque est que ce poids dégonfle vos pneus plus rapidement. Le mieux, lorsque l’on surcharge un véhicule, est de sur-gonfler ses pneus d’environ 0,3 bar.

Pour un long trajet, sur-gonfler les pneus est obligatoire. Pendant un trajet d’une durée importante, les pneus vont chauffer et se dégonfler plus rapidement. Comme pour la surcharge, il faut sur-gonfler de 0,3 bar. Si vous roulez sur un sol mouillé, que ce soit sur un long ou un court trajet, sur-gonflez vos pneus de 0,1 à 0,2 bar en plus sans hésiter. En cas de forte chaleur, le sur-gonflage est aussi la solution. Vous l’avez compris, il est rare de devoir sous-gonfler ses pneus.

Petite information utile à savoir : à chaque fois que vous remettez la valve qui ferme l’accès à la chambre à air du pneu en place, vous perdez environ 0,1 bar. Cela est dû au changement de pression que vous provoquez. Pensez donc à sur-gonfler en prenant en compte cette donnée.

Quelle est donc la pression idéale à choisir pour les pneus des deux-roues ?

Désolé de vous décevoir, mais il est impossible de déterminer une pression idéale. Nous allons tout de même vous indiquez toutes les données possibles pour que la pression de vos pneus se rapproche de la perfection. L’impossibilité de définir une pression idéale vient des paramètres de votre quotidien et de vos véhicules. Vous n’avez pas tous la même moto ou le même scooter, vous ne roulez pas tous sur la même route et vous ne roulez pas tous de la même manière. Pour calculer la pression presque idéale pour vos pneus, il faut que vous preniez en compte deux données majeures : le nombre de kilomètres que vous souhaitez parcourir et la charge que vous mettez sur votre véhicule.

Sur des trajets courts avec une utilisation quotidienne du véhicule, il est recommandé de mettre dans le pneu avant d’une cylindrée de 125 m³, une pression de 2 bars. Une cylindrée moyenne, entre 500 et 600 m³, demande une pression de 2,2 bars en moyenne. La grosse cylindrée est donc la plus gourmande, elle nécessite une pression de 2,5 bars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *