English version

ITS World Congress 2015 à Bordeaux

Du 5 au 9 octobre 2015, la ville de Bordeaux a accueilli plus de 10 000 personnes provenant d’une centaine de pays différents pour échanger et découvrir les dernières innovations dans le domaine des systèmes de transport intelligents (STI).

Lors de ce 22ème Congrès mondial, des donneurs d’ordre publics et privés, des gestionnaires et exploitants de réseaux, des industriels, des organismes scientifiques et techniques et des associations du domaine des transports ont pu participer à plus de 200 sessions organisées autour des thématiques suivantes :
- technologies et services (services Galileo par exemple) spatiaux pour les ITS,
- enjeux du déploiement des ITS coopératifs,
- transport multimodal des personnes et des marchandises,
- tendances urbaines et évolution des ITS,
- solutions pour une mobilité durable,
- vers des véhicules autonomes,
- les big et open data.

Un espace d’exposition de 25 000 m² réunissant plus de 300 exposants, a présenté un large panorama des possibilités offertes par le développement des STI et de voir l’implication d’acteurs venant au-delà du domaine des transports, de l’industrie des télécommunications, de l’automobile ou encore de l’énergie. Une French Avenue, au sein de l’exposition, regroupait les principaux acteurs du secteur et a permis d’exposer le savoir-faire français dans le domaine des systèmes de transport intelligents.

Près de 35 démonstrations étaient proposées. La possibilité de tester sur route ouverte les véhicules et les navettes autonomes a constitué la principale attraction du congrès, tout comme les démonstrations en situation réelle de systèmes coopératifs (projets Compass4D, SCOOP@F notamment).

Parmi les autres temps forts du congrès, on peut citer l’initiative prise par plus de trente ministres des transports qui se sont engagés dans un manifeste « Les STI contre le changement climatique » qui appelle à la mobilisation pour accélérer le développement des STI et en faire des solutions au service du climat. Ce dernier point prend d’ailleurs tout son sens à quelques semaines de l’ouverture de la COP21 sur le climat à Paris. Le compte-rendu de la table ronde ministérielle qui s’est tenue le 5 octobre à Bordeaux est disponible en téléchargement ci-joint.