English version

Aides à la mobilité

L’aide à la mobilité consiste à accompagner tous les usagers y compris les personnes handicapées dans leurs déplacements. Cette aide couvre le déplacement du départ à l’arrivée. Elle concerne aussi bien les transports collectifs, le fret, les véhicules particuliers, avions, bateaux ... que les modes doux ( vélo, marche à pied). L’information touristique et le stationnement sont également traités.

Les technologies de l’information et de la communication ont révolutionné les moyens d’aide à la mobilité.


L’information avant le déplacement.

L’information avant le déplacement recouvre les fonctionnalités permettant à un usager de préparer à l’avance un trajet particulier, quels que soit les modes de transport qu’il envisage d’utiliser, mais aussi plus largement des services donnant des informations de conseil en mobilité. L’info routière fait aussi partie du périmètre, même si elle concerne aussi la rubrique ’Trafic / gestion des incidents.

La préparation d’un déplacement.

Pour le bon déroulement d’un voyage, la préparation est une phase importante et rassurante, surtout en situation perturbée. L’usager doit pouvoir choisir son ou ses modes de transports en fonction d’un ou de plusieurs critères. Il faut rappeler également que la profusion comme l’absence d’information peuvent rendre les outils d’aide à la préparation inefficaces.

Réflexion sur le choix du mode de transport.

Encore en amont de la préparation du prochain déplacement (quelques jours voir quelques minutes avant), il y a le choix du mode de transport.

Dois-je m’abonner, à quel produit, puis-je vendre ma voiture, mon lieu de résidence compte tenu de mon lieux de travail, l’école des enfants etc.

C’est ce qu’on appelle le conseil en mobilité, qui est du transport intelligent (au sens ’informé’ de l’anglais intelligent aussi bien que smart), bien que nécessitant peu de technologie.

Vers une personnalisation de l’information.

Les informations peuvent être aussi classées suivant un « profil de voyageur » dont certaines seront communes à plusieurs profils et d’autres réservées à des profils particuliers.

Quelques exemples de profils :

  • L’utilisateur d’un véhicule particulier ou le chauffeur routier.
  • Adolescent / étudiant.
  • Salarié.
  • Homme d’affaires français et étranger.
  • Le touriste français ou étranger.
  • Le voyageur occasionnel.
  • Le voyageur handicapé avec ou sans fauteuil (Personnes à Mobilité Réduite)
  • Le voyageur accompagné d’une poussette que l’on peut classer aussi dans les PMR

Quelques exemples d’information spécifiques à ces profils :

  • L’utilisateur d’un véhicule particulier ou d’un poids lourd sera plus à l’écoute des conditions météorologiques, des conditions de trafic, des temps de parcours, de la possibilité de changer son itinéraire, de la localisation et disponibilité des aires de stationnement. L’information en temps réel est aussi très précieuse.
  • le salarié utilisant chaque jour les transports en commun sera plus intéressé par les perturbations que par les horaires et les correspondances qu’il utilise tous les jours et dont il a généralement une bonne connaissance. Le covoiturage l’intéresse également.
  • L’homme d’affaires recherche généralement les moyens de transport rapides et parfois des solutions pour avancer ou retarder ses horaires facilement ainsi que des services de restauration et d’hébergement (échange de billet, réservation d’hôtel, location de véhicule, autopartage, stationnement)
  • Le voyageur handicapé recherchera les services adaptés aux Personnes à Mobilité Réduites (PMR) voir aussi le transport à la demande.
  • Le touriste français ou étranger, en plus de l’information transport sera intéressé par les points d’intérêts liés au tourisme. L’autopartage et la location de véhicules peuvent être des services utiles à la découverte d’une ville ainsi que des propositions de stationnement. Ici la traduction multilingue de l’information prend toute son importance.
  • Le voyageur occasionnel (celui qui utilise rarement les transports en communs) voyage souvent vers « l’inconnu », il ne connait pas forcément les lieux de départ et d’arrivée (architecture des lieux, les correspondances, où trouver un billet, une correspondance et généralement il est dans un état de « stress ») ; pour lui la préparation au voyage est importante et « rassurante ». Les applications en "réalité augmentée" les plans des gares et pôles d’échange … peuvent être une qualité de service supplémentaire.

Les outils d’aide à la préparation du voyage suivant le mode de transport utilisé.

  • L’utilisateur d’un véhicule particulier (motocyclette, automobile, poids lourd)

Aujourd’hui internet est devenu le passage obligé pour la préparation d’un voyage car il dispose d’une multitude d’outils (parfois regroupés sur un même site) pour réaliser votre feuille de route. Des sites complets comme « ViaMichelin » ou « Mappy » vous proposent des outils indispensables pour traverser la France voir l’Europe entière.

  • Consulter la météo. 
  • Consulter l’état du trafic routier. 
  • Consulter les cartes des différents pays européens. 
  • Calculer son itinéraire avec la possibilité de choisir de nombreuses options. Outre la sélection du point de départ et d’arrivée, il vous est possible de choisir l’itinéraire le plus court, le plus rapide, le mode de transport, le type de véhicule, le coût de votre voyage en fonction de votre carburant et des péages autoroutiers. A cela il faut rajouter les parkings ou aires autoroutières de stationnement, des informations touristiques et la possibilité de réserver certains hôtels.

Les médias, radio et télévision diffusent également des bulletins d’informations météorologiques avec des niveaux de vigilance ainsi que de l’information trafic prévisionnel ou en temps réel, le tout vous permettant d’avancer ou de retarder votre départ afin de voyager dans de meilleures conditions de sécurité. Le mouvement social est aussi un critère important dont il faut tenir compte ainsi que des dates de départ et de retour des vacances scolaires.

Vous pouvez également préparer votre voyage selon les points d’intérêts touristiques. En plus des sites précédents, vous pouvez consulter le portail national des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative : http://www.tourisme.fr/ ou bien des sites comme http://www.sitra-rhonealpes.com/ qui fournit essentiellement des informations sur la région Rhône Alpes et enfin certaines communes comme Chamonix http://www.chamonix.com/accueil,0,fr.html qui donne des informations météorologiques et un bulletin sur l’état des routes.

Pour clore la partie information routière, voici quelques sites importants :

  • L’utilisateur des transports en commun ( bus, cars, train, tramway, avions, bateaux)

A l’aide des nouvelles technologies, les autorités organisatrice de transports mettent à disposition de l’usager de nombreux outils lui permettant de préparer et d’effectuer son déplacement dans de bonnes conditions. Les Régions, Départements ainsi que de nombreuses communes donnent sur leurs sites internet des informations sur les transports. Certains offices de tourisme et syndicats d’initiative en plus des points d’intérêts touristiques, des plans de villes, du stationnement, proposent également de l’information sur les transports ( transports en commun, taxis, bateau, location de véhicules ou de vélo) L’office de tourisme de Paris reflète bien cette offre.

Certains sites appelés Service d’Information Multimodale ou « SIM » proposent une offre plus élargie par exemple au niveau d’une région voir aux pays frontaliers. Généralement ils disposent d’un calculateur d’itinéraires où tous les modes de transport sont représentés, les plans des réseaux, les horaires, les tarifs, des renseignements sur les perturbations avec la possibilité de s’inscrire à des bulletins d’alertes ou à des services de transport à la demande. Aujourd’hui les "SIM" se développent et pourraient peut être à long terme aboutirent à une normalisation de l’information multimodale.

Pour faciliter la recherche de l’offre sur les moyens de transports en commun au niveau national, la mise en place de sites internet spécialisés s’imposait comme par exemple le Portail Annuaire des Sites et des Services sur la mobilité ( PASSIM )

Quelques sites en références :

Les offres de transports à la demande "TAD" (souvent utilisé par les personnes à mobilité réduite "PMR" ), de covoiturage et de location de véhicules sont souvent répertoriées sur ces sites.

  • L’utilisateur d’un "mode doux" (vélo)

Le vélo, moyen de transport non polluant, est classé avec la marche à pied parmi les « modes doux » On peut l’intégrer lors d’un déplacement « multimodal » d’autant plus que l’offre s’intensifie et que de nombreuses villes proposent des services de location ainsi que des sites internet ou des applications sur smart-phones permettant de localiser les points de location et parfois leur disponibilité. Certaine villes comme Tours proposent même des circuits de balades touristiques.

Voici quelques liens spécifiques pour préparer un déplacement à vélo (la liste n’est pas exhaustive)

Tous ces outils et services en constante évolution permettent à l’usager de préparer son déplacement en utilisant les nouvelles technologies. Toutefois, la demande de renseignements téléphonique ou l’obtention des horaires sous formes papier est encore pratiquée de nos jours.


Galerie

  • Afficheur - Crédit photo :© Actigraph
  • Affichage Info dans RER A (Photothèque TERRA - MEDDE)
  • Affichage en gare de Lille Flandres d'information Bus et Trains au départ de la gare de Lille Europe

L’information pendant le déplacement

Cet article concerne les informations qui peuvent être obtenues (via divers médias) ou demandées (en général depuis un mobile) en temps réel par l’usager au cours de son déplacement, notamment concernant les perturbations et d’éventuelles solutions alternatives. Cet article inclut aussi les fonctionnalités de retour d’information en temps réel par les usagers. L’info routière fait aussi partie du périmètre, même si elle concerne aussi la rubrique ’Gestion du trafic routier’ Un même service d’information fournit souvent l’information théorique ou historique (traitée dans l’article ’l’information avant le déplacement’) et temps réel (traitée ici)

L’importance de l’information systématique et en temps réel lors d’une quelconque perturbation.

La possibilité d’obtenir de l’information pendant un déplacement dépend des technologies embarquées ou misent à disposition par le mode de transport utilisé. L’information en « temps réel » que se soit pour les véhicules particuliers ou pour les transports en commun représente aujourdh’ui une information de qualité, mais elle n’est pas disponible dans tous les « moyens de transport » La notion d’attente ou de perte de temps dans un bouchon, à un arrêt de bus ou bien l’arrêt d’un train en rase campagne à tendance à se dissiper dès qu’une information en temps réel est diffusée. L’usager informé pourra mieux gérer son temps d’attente et sera moins « stressé » on pourrait même parler "d’attente intelligente".

L’utilisateur d’un véhicule particulier (motocyclette, automobile, poids lourd)

Suivant les voies de communications utilisées et de la technologie embarquée, l’automobiliste dispose de nombreux moyens d’information. Les Technologies de l’Information et des Communications (TIC) rendent nos véhicules de plus en plus communicants voir « intelligents ». Voici une liste de moyens permettant de recevoir de l’information pour un véhicule particulier.

  • Radio iso-fréquence sur autoroute sur 107,7 MHz, fréquence disponible sur tout le réseau national.
  • Le RDS-TMC, un service qui donne de l’information trafic en temps réel aux véhicules équipés d’un terminal spécifique.
  • Les panneaux à messages variables qui diffusent de l’information en temps réel sur les perturbations (travaux, accidents, bouchons...) l’état de la chaussée ainsi que des temps de parcours.
  • Les systèmes de guidages embarqués (GPS) système qui peut lui aussi recevoir de l’information trafic en temps réel.
  • La gestion dynamique du trafic (voir la rubrique Gestion du trafic routier)
  • Les smart-phone et leurs applications transport.

L’utilisateur des transports en commun ( bus, cars, train, tramway, avions, bateaux)

Dans les transports en commun l’information est fortement liée au type de moyen de transport utilisé et à l’Autorité Organisatrice de Transport (AOT). Une petite commune rurale ne dispose pas des mêmes moyens qu’une communauté d’agglomération Ici n’est traitée que l’information du voyageur.

  • Les panneaux à messages variables sur infrastructures qui diffusent de l’information en temps réel sur : horaires, perturbations …..(voir aussi la rubrique accessibilité)
  • Les panneaux à messages variables embarqués qui diffusent de l’information en temps réel sur : horaires, perturbations …..(voir aussi la rubrique accessibilité)
  • L’annonce sonore dans les infrastructures ou aux points d’arrêts (voir aussi la rubrique accessibilité)
  • L’annonce sonore embarquée (voir aussi la rubrique accéssibilité)
  • L’abonnement à des services SMS sur les perturbations des réseaux.
  • Des applications sur smart-phone (SNCF direct)
  • La demande d’information au personnel de bord qui aujourd’hui sont munis de terminaux de poche adaptés et évolutifs.

Liens externes


Les modes de paiement lors d’un déplacement

La billetterie désigne l’ensemble des opérations correspondant à la délivrance de titres de transport sur un support papier (ticket, billet,...)

La billettique désigne l’outil automatisé de gestion des titres de transport sur des supports aux technologies avancées (carte magnétique, carte à puce, téléphone portable, smart phone,...)

Pour plus d’information sur la billettique, notamment dans une optique d’interopérabilité des systèmes, veuillez consulter le site portail Billettique alimenté par le Cerema.

Ce site a pour but de favoriser l’interopérabilité des systèmes billettiques. Il diffuse pour cela les études et documents publiés par le Cerema et les partenaires qui le souhaitent. Il diffuse également des informations techniques sur les différents réseaux équipés de billettique, et a pour but de mettre en avant les bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour réaliser un système billettique interopérable.